Dear visitors! From June 14 to July 15, according to the passport of the fan of the 2018 FIFA World Cup discount for admission to the museum is 50%.
MULTIMEDIA ART MUSEUM, MOSCOW
MOSCOW HOUSE OF PHOTOGRAPHY
16+
RuEngl

Le bal costume de 1903 au palais d'Hiver

Samara, 25.12.2014—1.02.2015

exhibition is over

Museum of Modern

Krasnoarmeiskaya St. 4
Opening hours: 10:00 - 18:00, Thursday 13:00 - 21:00, day off - Monday. Site

Share with friends

Exhibition shedule

  • 6.12.2013—30.01.2014

    Kazan

    Resource Center (The State Museum of Fine Arts of Tatarstan Republic)

  • 25.12.2014—1.02.2015

    Samara

    Museum of Modern

For mass-media

Le 11 février 1903 au palais d’Hiver se tint une soirée, suivie le 13 février d’un fabuleux bal costumé de la haute noblesse dont les participants portaient des costumes du XVIIe siècle, du temps du tsar Alexis Mikhaïlovitch. Ce fut en fait le dernier bal de la Russie impériale et aussi celui qui reste jusqu’à présent la fête la plus connue de toutes celles organisées à Saint-Petersbourg pendant le règne du dernier des Romanov.

Pour Nicolas II il ne s’agissait pas d’un bal-mascarade ordinaire mais d’un premier pas pour revenir aux rites et aux tenues en usage à la cour de Moscou. On ordonna aux invités de se présenter au bal en costumes inspirés du XVIIe. Le 11 février les invités se rassemblèrent dans la galerie Romanov de l’Ermitage puis allèrent deux par deux saluer la famille impériale en faisant " le salut russe «. Il y eut ensuite un concert au théâtre de l’Ermitage avec des scènes de l’opéra Boris Godounov de Moussorgski (interprétées par Fédor Chaliapine et Médée Figner), du ballet La Bayadère de Minkus et du Lac des Cygnes de Tchaïkovski, créés par Marius Petitpa (avec la participation d’Anna Pavlova). Le concert fut suivi d’un banquet servi dans les salles espagnole, italienne et flamande de l’Ermitage et accompagné par les fameux choeurs d’Arkhangelski. La soirée se termina par un bal.

Le bal se tint dans la grande salle de concert de l’Ermitage (les musiciens de l’orchestre de la cour étaient eux aussi en costumes de l’ancienne Russie) et dura jusqu’à une heure du matin. Les danses habituelles telles que valses, quadrilles et mazurkas, ne commencèrent qu’après l’interprétation de trois danses préparées spécialement pour l’occasion — une danse russe, une ronde et une pliasovaïa, conduites par le metteur en scène principal de la troupe de ballet Aïstov et le danseur Kchesinski. La danse russe était exécutée par vingt couples avec comme solistes la grande-duchesse Elisabeth Fédorovna et la princesse Zénaïda Youssoupova. Le bal avait été précédé le 10 février 1903 d’une répétition générale.

Le 13 février 1903 se tint la seconde étape du bal, la plus importante. Tous les participants s’étaient habillés en costumes de l’époque du tsar Alexis Mikhaïlovitch. Nicolas II, par exemple, portait le costume du tsar (» la tenue d’apparat du tsar Alexis Mikhaïlovitch «- le caftan et le manteau d’été en brocard doré, la coiffe du tsar et le sceptre se trouvent actuellement au Palais des Armures), et l’impératrice Alexandra Fédorovna avait mis le costume de la tsarine Marie Ilinitchna. Les dames de la cour portaient des sarafans et des kokochniks, et les hommes étaient en tenue de strélitz ou de fauconniers. L’impératrice avait désigné 65 » officiers dansants " parmi les 390 invités, costumés eux aussi en strélitz ou fauconniers du XVIIe.

Voici ce qu’écrit un témoin de cet événement: " Cette masse de costumes nationaux anciens, ornés de fourrures rares, de magnifiques brillants, de perles et de pierres de couleur, serties dans de belles montures généralement anciennes, créa une impression fabuleuse. Ce jour-là les joyaux de famille apparurent en abondance dépassant tout ce qu’on pouvait imaginer".

En choisissant son costume, tout participant ne manquait pas d’utiliser des modèles existants à cette époque. On se faisait faire des copies exactes du costume historique russe du XVIIe, appelé à souligner le caractère national. Les joyaux, diamants, perles, émeraudes, rubis — étaient tous authentiques de même que les tissus, les brocards, les soies etc... Les costumes étaient créés bien à l’avance en s’inspirant des esquisses faites spécialement à cette occasion par l’artiste Serguei Solomko et coûtaient des fortunes. Les contemporains étaient frappés par le nombre inouï de pierres précieuses décorant les robes des invitées. Certains des costumes de participants à ce bal sont aujourd’hui conservés dans les fonds du musée d’Etat de l’Ermitage.

Extrait du journal de l’empereur Nicolas II (Archives nationales, fonds 601, pièce 245), note du 11 (24) février 1903:
" ...à 9 heures du soir nous sommes entrés dans la galerie Romanov du palais Anitchkov en costumes du temps d’Alexis Mikhaïlovitch. De là nous nous sommes dirigés avec toute la famille vers l’Ermitage en traversant la foule des invités . Nous nous sommes arrêtés dans la grande salle et nous avons laissé défiler devant nous toute la société deux par deux. Ensuite nous sommes allés au théâtre. La salle remplie d’anciens Russes avait une très belle allure. Après le dîner il y eut un petit cotillon au cours duquel vingt couples exécutèrent la danse russe. Tout réussit à merveille et se termina à 2 ½ ."

Après la fin du bal à la demande de l’impératrice les participants se firent photographier par les meilleurs photographes de Saint-Petersbourg (" Boisson et Eggler «, » Reissert et Flitchet «, » Levitski et fils «, » K.E.Von Gann et Co «, D .Assikritov, A.Yasvoïn, L.Gorodetski et E.Mrazovskaïa, D.Zdobnov, Iv.Voïno-Oranski, » H.Rentz et F.Schrader " et d’autres) qui firent des portraits séparés et des photos de groupe des participants. En 1904 sur commande de la cour impériale l’Imprimerie d’Etat publia un album de luxe intitulé Album du bal costumé au palais d’Hiver, contenant 21 héliogravures et 175 phototypies. Les exemplaires étaient distribués moyennant un certain prix parmi les participants du bal à des fins de bienfaisance. Les photos admirablement exécutées permettent de voir les détails les plus fins des costumes et de deviner les tendances de la décoration artistique des tenues de mascarade des participants du bal dans leur réelle exécution.

Certains des invités portèrent les mêmes costumes au bal qui eut lieu le 14 février de la même année dans le palais de Chérémétiev.

A l’époque de l’URSS personne ne savait rien de ce bal sauf quelques rares spécialistes. Lorsque l’on examine ces photos, que l’on scrute ces visages nobles, sérieux et intelligents, on a devant soi les meilleurs représentants de la haute société russe, ces nobles qui ont durant plusieurs siècles servi la Russie avec foi et hommage et furent un exemple non seulement pour leurs enfants mais pour leur patrie tout entière.

Le bal costumé de 1903 au palais d’Hiver, qui a fait beaucoup parler de lui et a particulièrement marqué ses contemporains, apparaît aujourd’hui comme un événement au sens et à l’importance dépassant de loin le fait concret par lui-même. Les photos que l’on a conservées représentent un double intérêt pour le lecteur d’aujourd’hui : c’est à la fois une galerie de portraits des hauts dignitaires russes des dernières années de l’empire et un guide à travers l’histoire du costume russe.

Exposition réalisée par le Musée " Maison de la Photographie de Moscou " / Multimedia Art Museum, Moscow.

© Multimedia Complex of Actual Arts, Moscow

All rights reserved, 1997—2018. Credits